La tendance du «foodscaping»: rendre l'utile à l'agréable!

Vous souvenez vous de ce couple qui avait fait les manchettes partout au Québec et même à l'international pour son potager de façade en 2012? La ville de Drummondville voulait qu'ils enlèvent 30% de leur potager pour le remplacer par du gazon. Suite à une pétition et le support de la province, ils ont gagné leur cause et continué de cultiver fruits, légumes et fleurs sur leur terrain avant. Et bien depuis 2012, cette idée a fait du chemin et est maintenant un concept très tendance appelé le "foodscaping".

 © Potager Urbain -  Michel Beauchamp et Josée Landry devant leur potager de façade à Drummonville

© Potager Urbain - Michel Beauchamp et Josée Landry devant leur potager de façade à Drummonville

Il y a beaucoup d'avantages à avoir son propre potager comme les coûts d'épicerie qui diminuent, le plaisir à jouer dans la terre, l'éducation des enfants en y travaillant avec eux, et sans oublier le plus important: la récolte de fruits, de légumes et d'herbes fraîches qui goûtent le soleil!

«En moyenne, les aliments voyagent entre 3500 km et 5000 km avant d’arriver dans votre assiette.»
— Bernard Lavallée, Nutritionniste Urbain.

Pas obligé de consacrer tout le pieds carré de votre terrain pour bénéficier d'un potager. Ici, nous vous partageons des idées et inspirations pour intégrer des plantes potagères à votre aménagement paysager de façade. En d'autres mots, voici comment vous pourriez manger votre plate-bande!

 

Pour toutes les sources et plus d'images sur ce sujet, consultez notre tableau Pinterest sur le foodscaping!


Voici les derniers articles publiés :